ASSURANCE CHOMAGE : LE TON MONTE

La séance de négociations sur l’Assurance Chômage de vendredi 16 novembre a été entièrement consacrée à la rédaction du « mandat paritaire » que donneraient les organisations patronales et syndicales à l’Unedic pour une autre négociation parallèle à celle des droits à l’assurance chômage : celle de la convention tripartite État – Pôle emploi – Unedic qui détermine l’action et les priorités de l’opérateur.

La CGT a proposé d’instaurer 10 nouveaux droits pour les demandeurs d’emploi :

  • respect du droit au travail (déjà officiellement inscrit dans la Constitution) ;
  • droit à l’indemnisation (sur la base du Nouveau statut du travail salarié) ;
  • droit à l’erreur (pas de sanction pour des erreurs ou retards de déclaration) ;
  • droit à la formation qualifiante ;
  • droit de recours ;
  • droit d’accès numérique (des services numériques qui ne se substituent pas aux services existants) ;
  • droit au soutien (aide à la garde d’enfant et aux déplacements pour la recherche d’emploi) ;
  • droit à l’accompagnement (par les syndicats notamment en cas de recours) ;
  • droit de représentation (droit de vote pour le calcul de la représentativité syndicale) ;
  • transparence: pour une étude sur le non-recours au droit, toujours refusée concernant l’assurance chô-mage.

Lire l’Echo des négos CGT du 19 novembre

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.